Groupe INVEST
Achetez, vendez, louez du bassin d'Arcachon à Paris
05 56 66 26 84 9, Avenue Charles de Gaulle LA TESTE-DE-BUCH 33260 France
"Propagation du coronavirus par les chèques : un risque d'après l'OMS !"
 
04/06/2020

Propagation du coronavirus par les chèques : un risque d'après l'OMS !

81 morts le 3 juin en France

Groupe INVEST a lancé une vaste campagne d'information incitative auprès de ses copropriétaires pour leur demander en conscience de modifier leurs habitudes et de passer d'un règlement par chèque à un règlement par virement ou idéalement par prélèvement.

A l'initiative de cette campagne : la seule volonté de protéger au maximum les équipes de Groupe INVEST et de continuer solidairement à participer à la luttre contre la propagation du coronavirus.

Hier encore, 81 personnes sont mortes de ce virus en France, si chacun se relache et nous l'entendons, il est de notre devoir, par au minima principe de précaution de protéger nos salariés en minimisant la manipulation de matériel non indispensable pouvant être contaminé comme c'est le cas des chèques.

Certains pays sont beaucoup mobilisés que nous le sommes en France mais ce n'est pas une raison pour, une fois encore, se rendre compte de l'évidence après coup.

Evidement la Chine et USA agissent mais moins loin de nous, L'Office central du commerce alimentaire des Pays-Bas par exemple a demandé aux clients des supermarchés de ne plus payer en espèces ou en chèque lors du passage en caisse afin d'éviter "autant que possible le contact entre les clients et le personnel", a rapporté cette semaine le quotidien De Telegraaf, cité par le magazine LSA.

La Chine met en quarantaine ces supports et les USA prohibent l'utilisation de monnaie asiatique sur son sol, en Corée du Sud, les pouvoirs publics ont carrément décidé de suspendre la circulation de leurs billets et chèques ...

Selon la conclusion d'une étude récente, "Les coronavirus humains peuvent survivre sur des surfaces inanimées à température ambiante jusqu’à 9 jours".(Dr Charles Chiu, professeur de maladies infectieuses à l’Université de Californie, dans des propos relayés par CNN.)

L'Organisation Mondiale pour la Santé confirme officiellement, le risque est faible mais il existe. Leur solution diffusée par le quotidien britannique The Telegraph : "L’argent change fréquemment de mains et il peut ramasser toutes sortes de bactéries et virus. Nous conseillons aux gens de se laver les mains après avoir manipulé des billets de banque (et chèques) et d’éviter de toucher leur visage. Dans la mesure du possible, il serait également conseillé d’utiliser les paiements sans contact pour réduire le risque de transmission." 

Merci à tous les copropriétaires qui ont compris le sens de notre campagne.