Groupe INVEST
Achetez, vendez, louez du bassin d'Arcachon à Paris
05 56 66 26 84 9, Avenue Charles de Gaulle LA TESTE-DE-BUCH 33260 France
"Les autorités demandent aux banques de durcir leurs critères d'acceptation de crédit et donc ..."
 
18/11/2020

Les autorités demandent aux banques de durcir leurs critères d'acceptation de crédit et donc ...

... donc les moins aisés se retrouvent petit à petit excluent du crédit immobilier avec comme conséquence un nombre d'acheteurs qui fond comme neige au soleil.

Ce n'est pas encore un raz de marée mais c'est une tendance quii se renforce tout dernièrement. 

Crédit Logement est un organisme qui réunit les principales banques françaises. Elle vient de publier un rapport sur les chiffres trimestriels de l'état du marché et l'on y découvre que les banques ont diminué le nombre total de prêts immobiliers de 14,9% par rapport au marché d'il y a un an.

 

"Alors que les ménages dont les revenus sont au moins égaux à 5 Smic (28% des emprunteurs) et dont l'apport personnel est suffisant pour tout de même réaliser leur projet n'ont affiché qu'un recul de 10% du nombre d'opérations financées ; ceux dont les revenus sont inférieurs à 3 Smic (36% des emprunteurs) et dont l'apport personnel est en général insuffisant au regard des exigences des autorités monétaires ont connu une chute de 25% du nombre des opérations financées"

note l'Observatoire Crédit Logement / CSA.

"La baisse de la demande étant de 20% pour les autres ménages", précise-t-il.

 

Qui incitent les banques à moins octroyer de prêts aux plus modestes d'entre nous ?

Le ministère de l'économie et la Banque de France sont à la manoeuvre. 

Le Haut Comité de Stabilité Financière lui justifie ces mesures comme mère de prudence, la crise sanitaire est toujours en cours et l'on s'attend à une explosion du chômage et donc un non remboursement des crédits accordés dès 2021...