Groupe INVEST
Achetez, vendez, louez du bassin d'Arcachon à Paris
05 56 66 26 84 9, Avenue Charles de Gaulle LA TESTE-DE-BUCH 33260 France
"Faut-il prendre en photo des biens immobiliers avec un objectif grand angle ?"
 
28/01/2020

Faut-il prendre en photo des biens immobiliers avec un objectif grand angle ?

Introduction

Tout d’abord, il n’y a pas consensus au sein de Groupe INVEST en ce qui concerne l’utilisation des objectifs grand angle pour les photos de biens immobiliers.

La moitié de nos conseillers y sont plutôt favorable parce que plus esthétique et donc attractive.

L’autre défavorable, pour la déformation de la réalité que de tels objectifs produisent mais aussi par l’assurance, qu’une bonne photo  avec un angle équivalent à l’oeil humain est un atout pour un conseiller qui fait la visite.

A noter, la gente féminine de nos agences émettent un avis plutôt positif, les hommes plutôt négatif.

 

Alors grand angle ou pas pour votre annonce ?

 

Afin de vous permetttre de décider voici rassembler sur une seule page l’ensemble des arguments, des infos et exemples sur le sujet de la photo immobilière avec ou sans grand angle.

 

Qu’est-ce qu‘un objectif grand angle ?

Un objectif grand angle couvre un angle de vue plus large que l’oeil humain.

Notre œil voit à 60 degrés quand nous regardons droit devant nous de manière immobile ce qui correspond à 43mm de longueur de focale.

Un objectif grand angle possède lui entre de 28 à 8 mm de longueur de focale (plus c’est petit, plus l’angle est grand)

Par définition donc une photo prise avec un objectif grand angle déforme notre vision de la réalité des lieux.

Autrement dit, en arrivant sur place, on ne pourra pas voir ce que la photo nous a montré.

 

Les objectifs grand angle possèdent également des défauts optiques :

- distorsion en barillet, les fameuses courbures en bord de photo

- vignettage, les contours sont plus sombres que le centre de la photo

- les aberrations de sphéricité, pas de netteté sur toute la photo

 

Conclusions

Pour autant, la vraie question de l’utilisation d’un objectif grand angle reste inchangée parce que c’est une question de philosophie de travail.

 

Faut-il avoir des photos qui déforment la réalité de notre œil pour des raisons esthétiques ou faut-il privilégier de belles photos qui reflètent exactement ce que l’acquéreur potentiel verra sur place ?

 

Mais ce n’est pas si simple, parce qu’une belle photo avec grand angle sert autant à l’esthétisme d’un lieu qu’à prouver à des clients potentiels (futurs vendeurs de biens) que l’on peut mettre en valeur de manière esthétique leurs maisons ou appartements.

 

Pour vendre, on peut se passer du grand angle.

Pour entrer un bien, il est peut être intéressant.

 

Mais est-il éthique de profiter du bien d’un client pour favoriser ses entrées de mandat ?

 

Consensus

Un juste milieu peut être acceptable, celui d’utiliser un grand angle mais le plus proche possible des 43mm de l’oeil humain quand les lieux l’exigent et que l’objectif grand angle est une solution à un enrichissement informationnel d’une photo.

 

Encore une fois, toute la subtilité du conseiller immobilier doit être exploitée pour sur place, prendre la décision d’un cliché avec grand angle ou pas.